Bourcia

Aujourd'hui paisible commune rurale composée des 4 hameaux : Bourcia, Civria, la Boissière et Dancia, Bourcia a connu un passé tumultueux du fait de sa situation à la jonction des Comtés de Bourgogne et de Bresse. Célèbre par la taille de sa forteresse qui égalait celle d’Andelot et dont il reste aujourd'hui quelques remparts et un pan du donjon, elle connut même le 9 août 1944 un bombardement en règle des Allemands qui cherchaient à atteindre le maquis qui y était basé.Bourcia est fière de son église, de ses deux chapelles, de ses six fontaines, de ses trois lavoirs et de la croix du cimetière de Civria classée monument historique. Traversée par le GR 59, le Grand 8 et le tour du Revermont, un gîte d'étape équestre accueille à Civria les randonneurs.

Superficie totale : 1 112ha dont 229ha de bois communaux.
Altitude : 354 mètres
Les communes de Civria et Dancia ont été réunies à Bourcia le 30 janvier 1822.
La fromagerie a cessé son activité en 1958.
Empreintes profondes de domination romaine : 18 tombeaux en maçonnerie recouverts de laves à Civria, anciens pavés d'appartements près de l'église.
Vestiges visibles d'un ancien château (terrasse, pan de mur) démoli vers 1935.
Une église, 2 chapelles, 5 fontaines, 3 lavoirs, nombreux fournils.
Présence à Civria de 2 bornes matérialisant la frontière entre la Franche-Comté et la France, et de pierres taillées et dispersées qui furent, paraît-il, le piédestal d'un gibet. 

Population : 124 habitants
Nom des habitants : Bourcians et bourciannes
Hameaux : Civria, Dancia et La Boissière